Vieillir en bonne santé

Au fil des ans notre corps est sujet à des transformations qui, progressivement, entraînent des diminutions de l’ensemble de ses fonctions, favorisant l’apparition d’incapacités.
Une personne âgée peut se voir au fur et à mesure privée de ses repères, de son potentiel à communiquer correctement avec son entourage et être exposée aux chutes. Elle se retrouve ainsi restreinte dans les actes de sa vie quotidienne.
Ces restrictions peuvent dès lors engendrer perte d’autonomie et isolement, et avoir une incidence non négligeable sur le plan psychologique et social.

Chez la personne âgée, les douleurs ne sont pas une fatalité, même en cas d’arthrose ou d’ostéoporose.
Une prise en charge de manière active de ses problèmes par le traitement ostéopathique associée à des règles d’hygiène de vie peut soulager les douleurs articulaires.

On attend encore trop souvent un discours fataliste « avoir mal c’est normal à mon âge » ou encore « c’est encore mon arthrose qui me fait souffrir ».
Le traitement ostéopathique est certainement celui qui est le mieux adapté pour répondre à la demande de soulagement.
Être suivi le plus tôt et le plus régulièrement possible par un ostéopathe permet de retrouver et de renforcer ses fonctions en travaillant sur la mobilité générale de son corps par des techniques douces et adaptées.
Promouvoir le « vieillir en bonne santé » en maintenant un bon état global, physique, et psychique de l’individu par une action de prévention tout au long de la vie, garantit son capital santé. Par exemple, les traitements ostéopathiques améliorent la mobilité articulaire, diminuent les douleurs ressenties à court et long termes et ainsi participent à l’amélioration de la qualité de vie.

La prévention est un élément indissociable du « vieillir en bonne santé », celle-ci peut se décliner en 3 catégories :

La Prévention primaire a pour but de maintenir en bonne santé. Effectuée régulièrement, elle évite l’apparition de troubles fonctionnels. Le senior entretient sa souplesse et son équilibre pour vivre sans contrainte.

La Prévention secondaire soigne le trouble fonctionnel qui est apparu avec le temps ou suite à un traumatisme corporel, cela permet d’éviter rechutes et récidives. Lorsque le trouble fonctionnel survient, le suivi ostéopathique permet d’éviter la propagation des maux apparus en d’autres points du corps. Par exemple, une chute peut entraîner un mal de dos qui mal soigné peut engendrer des troubles digestifs. L’ostéopathe soigne les traumatismes articulaires, freine les impacts infectieux, viraux ou cicatriciels et maintient la mobilité pour prévenir la dégénérescence des tissus.

La Prévention Tertiaire minimise une pathologie déjà présente et cherche à diminuer l’invalidité du patient. Lorsque la maladie est présente, le praticien soutient la santé en minorant les différents troubles annexes et conjoints. Une entorse de la cheville, un lumbago ou une douleur ne peuvent qu’altérer l’état d’une personne atteinte de Parkinson, d’insuffisance respiratoire ou d’un cancer. Lutter efficacement contre les effets néfastes du vieillissement passe obligatoirement par le maintien d’un équilibre postural aussi parfait que possible. Plus tôt la prise en main s’effectue, plus les chances d’éviter une perte de mobilité importante augmentent.
L’ostéopathie est un partenaire de santé durable efficace tout au long de la vie et de ses risques, elle propose une réponse pour maintenir le bien-être quelque soit l’âge.

Quand consulter :

  • Prévention active pour vieillir en bonne santé
  • Douleur de dos (lombalgie, dorsalgie, cervicalgie)
  • Douleur articulaire périphérique (épaule, coude, poignet, genou, hanche, pied)
  • Trouble digestif (constipation, ballonnement, digestion difficile)
  • Migraine, céphalée, trouble du sommeil.

Articles à voir également : INDICATIONS GÉNÉRALESPOUR LES SPORTIFSTROUBLES DIGESTIFSMIGRAINE ET CÉPHALÉEBÉBÉS ET PETITE ENFANCELE MAL DE DOSSYSTÈME IMMUNITAIRE,

Références scientifiques :

Lopez D, King HH, Knebl JA, Kosmopoulos V, Collins D, Patterson RM. Effects of Comprehensive Osteopathic Manipulative Treatment on Balance in Elderly Patients: A Pilot Study. J Am Osteopath Assoc. 2011;111(6):382-388.

Fraix M. Role of the Musculoskeletal System and the Prevention of Falls. J Am Osteopath Assoc. 2012;112(1):17-21.

Huard Y. Gait disturbance in the elderly: contribution of an osteopathic treatment. AAO Journal, Volume 23, N°1, mars 2013.

Wells MR, Giantinoto S, D’Agate D, Areman RD, Fazzini EA, Dowling D, Bosak A. Standard osteopathic manipulative treatment acutely improves gait performance in patients with Parkinson’s disease. J Am Osteopath Assoc. 1999 Feb;99(2):92-8.

Knebl JA, Shores JH, Gamber RG, Gray WT, Herron KM. Improving functional ability in the elderly via the Spencer technique, an osteopathic manipulative treatment: A randomized, controlled trial. J Am Osteopath Assoc, 2002 Jul;102(7):387-96.

Huard Y. Osteopathic treatment of chronic gonalgia in the elderly : changes in pain and posture. AAO Journal, Volume 22, N°4, décembre 2012.

Snider KT, Snider EJ, Johnson JC, Hagan C, Schoenwald C. Preventative Osteopathic Manipulative Treatment and the Elderly Nursing Home Resident: A Pilot Study. J Am Osteopath Assoc. 2012;112(8):489-501.

Forget S, Meslé R, Dancer S, Landurier G. Ostéopathie-Psychologie : prise en charge pluridisciplinaire de la douleur chez la personne âgée institutionnalisée. La Revue de l’Ostéopathie. 2013;10:15-22.

Vieillir en bonne santé