Comment soigner une névralgie cervico-brachiale avec l’ostéopathie ?

30 Nov 2019

La névralgie cervico-brachiale (ou sciatique du cou) est due à l’irritation des nerfs du plexus brachiale (nerf du cou). La douleur va descendre le long des épaules jusqu’aux mains souvent associée avec une douleur du cou.

1 – Les causes des névralgies cervico-brachiales

  • Hernie discale : Chez une personne jeune, une hernie discale est la cause principale. Il s’agit d’une altération du disque cervical entre deux vertèbres. Cette rupture du cartilage va entraîner la compression des racines nerveuses.
  • Syndrome tronculaire : la contracture des muscles scalènes ou pectoraux peut comprimer les nerfs cervicaux.
  • Canal cervical étroit : Chez les sujets de plus de 50 ans, la névralgie cervico-brachiale peut être due à un canal cervical étroit, qui résulte d’un confinement des terminaisons nerveuses dans un espace trop petit. Ce rétrécissement peut être dû à de l’arthrose.
  • Traumatisme : Un traumatisme de la région cervicale.
  • Maladie inflammatoire : Une maladie inflammatoire ou infection au niveau du rachis.

2 – Névralgie cervico-brachiale : symptômes

La douleur semble partir des cervicales et descendre jusqu’à la main en décrivant un trajet nerveux. Certains mouvements de la colonne cervicale provoquent les douleurs.

Cette douleur suit un trajet bien déterminé selon la localisation du pincement :

  • C5 : face externe du bras sans dépasser le coude.
  • C6 : face externe de l’épaule, du bras et de l’avant-bras, pouce et index.
  • C7 : épaule, partie médiane du bras et de l’avant-bras, médius.
  • C8 : partie interne du bras, de l’avant-bras, 4° et 5° doigts.

Ainsi, la névralgie cervico-brachiale peut entraîner plusieurs symptômes : crampes, douleurs devant ou derrière le bras, irradiations à la main, troubles de la sensibilité ou de la force musculaire.

3 – Diagnostic des névralgies cervico-brachiales

Le praticien ausculte le patient à la recherche d’une douleur le long de la jambe, test les réflexes, les déficits neurologiques sensitif ou moteur.

4 – Faut-il opérer ?

Non, dans la grande majorité des cas le traitement conservateur est indiqué : anti-inflammatoires, ostéopathie, kinésithérapie et activité physique. Certains cas, nécessitent un acte opératoire en urgence : perte de force musculaire, paralysie.

5 – Conseils d’un ostéopathe

  • Faire un bilan avec votre médecin afin d’évaluer la gravité de la névralgie cervico-brachiale, de juger de l’opportunité de réaliser des examens complémentaires.
  • Faire des séances d’ostéopathie afin de diminuer la douleur et permettre au corps de retrouver une mobilité normale.
  • Rester actif et continuer à bouger (avec de la marche par exemple), il ne faut surtout pas rester aliter.
  • 90% des névralgies cervico-brachiales guérissent très bien sans opération entre 6 et 8 semaines.
Références scientifiques

Brent Leininger, Gert Bronfort, Roni Evans, Todd Reiter. Spinal Manipulation or Mobilization for Radiculopathy : A Systematic Review. Phys Med Rehabil Clin N Am 2011 Feb;22(1):105-25.

Helge Franke, Jan-David Franke, Gary Fryer. Osteopathic manipulative treatment for chronic nonspecific neck pain : A systematic review and meta-analysis. International Journal of Osteopathic Medicine Volume 18, Issue 4, December 2015, Pages 255-267.

Tin KOJIC Ostéopathe D.O.

Inscrivez-vous à ma newsletter