Pour les sportifs : Quand consulter un ostéopathe ?

  • En préventif
  • Pour préparer une épreuve
  • Après fractures, entorses, opérations chirurgicales pour aider à une bonne cicatrisation
  • Douleurs articulaires diverses, tendinites, choc sans fracture.
  • Epine calcanéenne, tendinite achilléenne, entorse de cheville, syndrome du carrefour postérieur, périostite tibiale, maladie de Sever.
  • Tendinite rotulienne, blocage méniscal, tendinite de la patte d’oie, syndrome de l’essuie-glace, maladie d’Osgood Schlatter, la maladie de Sinding–larsen-Johansson, ostéochondite.
  • Tendinite des adducteurs, pubalgie, tendinite du supra épineux.

L’ostéopathie a forgé sa réputation dans le sport de haut niveau avant de se démocratiser.

Le corps du sportif est une machine très complexe mise à rude épreuve par l’effort physique qui a besoin de toutes ses composantes pour s’exprimer parfaitement.

Ainsi toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des fascias, des ligaments ou des viscères peut déséquilibrer l’organisme. Cela se manifeste chez le sportif de différente manière, de la simple contracture, tendinite chronique, douleur aiguë ou douleur chronique.
Pour avoir un geste optimal le corps du sportif a besoin d’une structure équilibrée et d’une bonne mobilité articulaire.

Par son action spécifique sur l’ensemble du corps, l’ostéopathe saura reconnaître et traitera les véritables causes des douleurs limitant la pratique de l’activité sportive.

Par son efficacité, il améliore le potentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire et la capacité respiratoireLe traitement ostéopathique permet également une meilleure concentration avant l’épreuve et une récupération optimale après l’effort. Il est particulièrement indiqué pour corriger les conséquences des chutes et traumatismes.

De manière préventive, des bilans réguliers sont recommandés pour suivre l’enfant sportif dans son développement. Il est aussi intéressant de contrôler les candidats qui se destinent à une activité sportive intense. La conservation de l’équilibre de leur corps permettra de pratiquer ce sport durablement.

Références scientifiques

Brolinson PG, Smolka M, Rogers M, Sukpraprut S, Goforth MW, Tilley G, Doolan KP. Precompetition manipulative treatment and performance among Virginia Tech athletes during 2 consecutive football seasons: a preliminary, retrospective report. J Am Osteopath Assoc. 2012 Sep;112(9):607-15.

Brumm LF, Janiski C, Balawender JL, Feinstein A. Preventive osteopathic manipulative tratment and stress fracture incidence among collegiate cross-country athletes. J Am Osteopath Assoc. 2013 Dec;113(12):882-90. doi: 10.7556/jaoa.2013.066.

Gugel MR, Johnston WL. Osteopathic manipulative treatment of a 27-year old man after anterior cruciate ligament reonstruction. J Am Osteopath Assoc. 2006 Jun;106(6):346-9.

Pedowitz RN. Use of osteopathic manipulative treatment for iliotibial band friction syndrome. J Am Osteopath Assoc. 2005 Dec;105(12):563-7.