Comment soigner une sciatique avec l’ostéopathie ?

22 Nov 2019

La sciatique est due à l’irritation du nerf sciatique au niveau de la 5ème racine lombaire ou de la première racine sacrée. La douleur va descendre le long de la jambe jusqu’au pied souvent associée avec une douleur du dos.

1 – Causes

  • Hernie discale : Chez une personne jeune, une  hernie discale est la cause principale. Il s’agit d’une altération du disque lombaire entre deux vertèbres. Cette rupture du cartilage va entraîner la compression des racines nerveuses.
  • Syndrome piriforme : la contracture du muscle piriforme (muscle profond de la fesse) peut comprimer le nerf sciatique.
  • Canal lombaire étroit : Chez les sujets de plus de 50 ans, la sciatique peut être due à un  canal lombaire étroit, qui résulte d’un confinement des terminaisons nerveuses dans un espace trop petit. Ce rétrécissement peut être dû à de l’arthrose.
  • Traumatisme : Un traumatisme de la région lombaire peut aussi être à l’origine de la sciatique.
  • Maladie inflammatoire : Une maladie inflammatoire ou infection au niveau du rachis.

2 – Symptômes

La douleur semble partir de la fesse, puis gagne la cuisse, la jambe et enfin le pied. Il est souvent difficile de se pencher en avant avec une raideur de la colonne vertébrale.

Cette douleur suit un trajet bien déterminé selon la localisation du pincement :

  • Lombosciatique L5 :la douleur lombaire se prolonge sur la face externe de la cuisse et de la jambe, croise le dos du pied et gagne le gros orteil.
  • Lombosciatique S1 :la douleur lombaire se prolonge sur la fesse, la face postérieure de la cuisse et de la jambe, et passant par la plante du pied, atteint le petit orteil.

Ainsi, la sciatique peut entraîner plusieurs symptômes : crampes, douleurs devant ou derrière la cuisse, irradiations au pied, troubles de la sensibilité ou de la force musculaire.

3 – Diagnostic

Le praticien ausculte le patient à la recherche d’une douleur le long de la jambe, test les réflexes, les déficits neurologiques sensitif ou moteur. Le praticien réalise le test de Lasègue (soulever de jambe qui reproduit la douleur en cas de sciatique).

4 – Différence sciatique et sciatalgie ?

Une sciatique se caractérise avec un signe de Lasègue inférieur à 10° (ce qui est assez rare), dans la majorité des cas on parlera de sciatalgie (Lasègue au-dessus de 10°).

5 – Faut-il opérer ?

Non, dans la majorité des cas le traitement conservateur est indiqué : anti-inflammatoires, ostéopathie, kinésithérapie et activité physique. Certains cas, nécessitent un acte opératoire en urgence : perte de force musculaire, paralysie, troubles urinaire.

6 – Les conseils d’un ostéopathe

  • Faire un bilan avec votre médecin afin d’évaluer la gravité de la sciatique, de juger de l’opportunité de réaliser des examens complémentaires.
  • Faire des séances d’ostéopathie afin de diminuer la douleur et permettre au corps de retrouver une mobilité normale.
  • Rester actif et continuer à bouger (avec de la marche par exemple), il ne faut surtout pas rester aliter.
  • 90% des sciatiques guérissent très bien sans opération entre 6 et 8 semaines.
Références scientifiques

Burton AK, Tillotson KM, Cleary J. Single-blind randomised controlled trial of chemonucleolysis and manipulation in the treatment of symptomatic lumbar disc herniation. Eur Spine J. 2000 Jun;9(3):202-7.

Tin KOJIC Ostéopathe D.O.

Inscrivez-vous à ma newsletter