Comment soigner une scoliose idiopathique de l’adolescent avec l’ostéopathie ?

3 Sep 2019

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale dans les 3 plans de l’espace, celle-ci prend l’aspect d’un S ou d’un C. Cela implique une torsion d’une ou plusieurs vertèbres. 

1 – Les causes de la scoliose

Elles sont inconnues, il existe une prédisposition génétique avec des familles de scoliotique. Les filles sont beaucoup plus touchées que les garçons. En ostéopathie, on considère que les dysfonctions intra osseuse des os du crane apparaissant dans la petite enfance sont une des causes de la scoliose.

2 – Les symptômes de la scoliose

Parfois asymptomatique, la scoliose peut provoquer des douleurs dans le dos et une déformation de la colonne. Les scolioses évoluées peuvent, en outre, provoquer des difficultés de respiration ou des troubles neurologiques. 

3 – Le diagnostic de la scoliose

Il est clinique : en faisant pencher l’enfant vers l’avant, on voit « une bosse » ou gibbosité non réductible. Une radiographie sous prescription médicale permet d’objectiver la scoliose et d’en évaluer la gravité.

On mesure l’angle de Cobb : 

  • courbure supérieure à 10° : définition de la scoliose ;
  • courbure entre 10 et 15° : scoliose bénigne ;
  • entre 15 et 35° : scoliose moyenne ;
  • courbure supérieure à 35° : scoliose importante.

4 – Quelle différence avec l’attitude scoliotique ?

Cette dernière représente un enfant qui se tient mal à cause d’une mauvaise posture. En position allongée, l’attitude scoliotique disparaît. 

Les conseils d’un ostéopathe pour soigner une scoliose

 

  • La prévention : plus une scoliose est dépistée tôt, plus on peut la corriger facilement. Vous pouvez faire pencher votre enfant en avant et regarder si une bosse apparait dans son dos. 
  • Réaliser une consultation d’ostéopathie pour le dépistage et le traitement de la scoliose. L’ostéopathe va redonner de la mobilité à l’ensemble de la colonne vertébrale, ce qui favorise la correction naturelle. 
  • L’activité physique est essentielle pour muscler le dos et corriger les déséquilibres musculaires. Des séances de kinésithérapie sont indiquées. 
  • Dans les formes graves (angle de Cobb supérieur à 35°), un traitement médical par corset ou une opération peuvent être envisagés. 
Références scientifiques
  • ShirLotan Leonid Kalichman. Manualtherapytreatment for adolescent idiopathicscoliosis.
    Journal of Bodywork and MovementTherapiesVolume 23, Issue 1, January 2019, Pages 189-193.

  • M. de Sèze, E. Cugy. Pathogénies de la scoliose : une revue.Annals of Physical and RehabilitationMedicine 55 (2012) 128–138.

  • HANS-RUDOLF WEISS, GRITA WEISS and FRANZ PETERMANN. Incidence of curvature progression in idiopathicscoliosis patients treatedwithscoliosisinpatientrehabilitation (SIR): an age- and sex-matchedcontrolledstudy.PEDIATRIC REHABILITATION, 2003, VOL. 6, NO. 1, 23–30.
  • Richard A. Feely, DO; Holly E. Kapraun, DO. Progressive Infantile ScoliosisManagedWithOsteopathicManipulativeTreatment. J Am Osteopath Assoc. 2017;117(9):595-599.
  • Delmas J. Bolin. The Application of OsteopathicTreatments to Pediatric Sports Injuries.Pediatr Clin N Am 57 (2010) 775–794.

Tin KOJIC Ostéopathe D.O.

Inscrivez-vous à ma newsletter